Avril 2019
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Non disponible | G=chaines/djaz/201904/djaz1904.pdfNon disponible
Non disponible | G=chaines/djaz/201904/djaz1904.docNon disponible
Imprimer la page
Cacher les calendriers
Mai 2019
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Non disponible | G=chaines/djaz/201905/djaz1905.pdfNon disponible
Non disponible | G=chaines/djaz/201905/djaz1905.docNon disponible

Mardi 23 Avril 2019

 
Stingray Djazz - 23.04.19- prog

00.03

YANISS ODUA & ARTIKAL BAND AT ELYSEE MONTMARTRE

Sans jamais céder aux tendances passagères, Yaniss Odua parvient à réconcilier les modes pour moderniser le reggae en y introduisant l’esprit du hip-hop et les rythmes du rocksteady.
Sans jamais céder aux tendances passagères, Yaniss Odua parvient à réconcilier les modes pour moderniser le reggae en y introduisant l’esprit du hip-hop et les rythmes du rocksteady. Depuis la fin des années 90, ce chanteur reggae martiniquais parvient à nous faire réfléchir et danser avec sa voix et son propos convaincants. Yaniss Odua a enregistré son premier album, Little Yaniss, alors qu’il n’avait que 13 ans. En 2002, il a eu l’honneur de chanter avec Tiken Jah Fakoly sur son album Françafrique. Dans le cadre de ce concert diffusé sur les ondes de Stingray DJAZZ, Odua se produit en compagnie de son groupe Artikal à l’Élysée Montmartre de Paris.

01.51

TRIBUTE TO DJANGO REINHARDT: ROSENBERG MEETS BEETS

Regroupant des compositions classiques de Django Reinhardt, des mélodies de jazz ainsi que des pièces incontournables composées par Stochelo Rosenberg, découvrez une cohésion impressionnante conjuguée à des rythmes époustouflants.
Le pianiste néerlandais de renommée mondiale Peter Beets a partagé la scène avec les plus grands du jazz : Chick Corea, Wynton Marsalis, “Toots” Thielemans, Elvin Jones, George Coleman, Johnny Griffin, Benny Golson et John Clayton. Depuis sa tendre enfance, Beets a été entouré de musique. Sa mère, une pédagogue musicale, l’a introduit à la musique classique, tandis que son père, un fervent admirateur d’Oscar Peterson et d’Art Blakey, lui a présenté l’univers du jazz. Bien que les parents de Beets n’aient jamais considéré que la musique puisse être associée à une carrière viable, celle-ci a toujours coulé dans les veines de la famille. Dans cette diffusion présentée sur les ondes de Stingray DJAZZ, Peter Beets partage la scène avec les Stochelo Rosenberg, Martin Limberger et Frans van Geest, spécialistes du jazz tzigane. La cohésion du collectif, la force et la précision des rythmes époustouflants et du tempo insaisissable de Van Geest, et l’aisance avec laquelle la guitare de Stochelo résonne au-dessus de l’impressionnante section rythmique font de cette formation un incontournable dans le monde du jazz. Ce concert hommage à Django Reinhardt regroupe des compositions classiques de ce dernier, des standards jazz ainsi que des pièces hautement mélodiques composées par Stochelo lui-même.

03.05

LEGENDS OF JAZZ: NEA JAZZ MASTERS

Le titre de cet épisode de « Legends of Jazz » se passe de commentaire. Ces trois artistes légendaires – Tony Bennett, Chick Corea et Ray Barretto – ont fait leurs preuves.
Dans « Legends of Jazz », le pianiste et présentateur Ramsey Lewis se plonge dans le jazz. La série réunit des musiciens jouant de différents instruments ou dans différents genres ; des musiciens qui, normalement, ne se produisent pas ensemble. Le titre de cet épisode se passe de commentaire. Ces trois artistes légendaires – Tony Bennett, Chick Corea et Ray Barretto – ont fait leurs preuves. Cet épisode présente des performances incroyables et des entretiens fascinants et intimes avec ces trois lauréats du prestigieux prix National Endowment of the Arts Jazz Masters 2006. « Legends of Jazz: NEA Jazz Masters » est un hommage à Tony Bennett, un chanteur de jazz et de pop prééminent ; à Chick Corea, un compositeur, arrangeur, claviériste, pianiste et chef d’orchestre, un innovateur qui a changé le visage du jazz moderne en aidant à créer le jazz fusion dans les années 1970 ; et à Ray Barretto, le conguero (joueur de congas) le plus enregistré du jazz. Cet épisode est dédié à la mémoire de Ray Barretto (1929 – 2006).

03.31

BAYERISCHER HOF NIGHT CLUB: MARIA JOÃO QUARTET

Cet enregistrement présente le concert que la chanteuse portugaise Maria João a donné au Bayerischer Hof Night Club en 1999 dans le cadre du Münchner Klaviersommer.
Cet enregistrement présente le concert que la chanteuse portugaise Maria João a donné au Bayerischer Hof Night Club en 1999 dans le cadre du Münchner Klaviersommer. João est accompagnée par Marcio Doctor (percussion), Miroslav Tadic (guitare) et son partenaire de longue date, le pianiste brillant Mário Laginha. La chanteuse est connue pour sa flexibilité vocale et son don d’improvisation. Bien qu’elle soit considérée comme une artiste de jazz, sa musique est un mélange de folk, musique ethnique, jazz moderne, musique électronique, musique symphonique et d’autres genres. Dans ce décor intime, la performance vocalement et physiquement dynamique de João crée une atmosphère électrique.

05.30

RAY CHARLES LIVE AT NORTH SEA JAZZ

Cet épisode de North Sea Jazz Archive présente une compilation de Ray Charles.
Le North Sea Jazz Festival est reconnu dans le monde entier pour sa couverture exceptionnelle d’une vaste gamme de styles musicaux : jazz traditionnel de La Nouvelle-Orléans, swing, bop, free jazz, jazz fusion, jazz d’avant-garde, électro blues, gospel, funk, soul, R&B, hip-hop, musiques du monde, musiques latines… Le festival a été fondé par l’entrepreneur et amateur de jazz Paul Acket, qui a vendu une maison d’édition de magazines hautement profitable pour mettre sur pied la première édition de l’événement, en 1976. Cet épisode de North Sea Jazz Archive présente une compilation de Ray Charles.

05.59

DIONNE WARWICK LIVE AT THE 27 CLUB

La chanteuse virtuose Dionne Warwick est reconnue à l’échelle mondiale pour son registre vocal impressionnant, allant des graves profondes aux aiguës cristallines, maîtrisées avec une aisance presque troublante.
La chanteuse virtuose Dionne Warwick est reconnue à l’échelle mondiale pour son registre vocal impressionnant, allant des graves profondes aux aiguës cristallines, maîtrisées avec une aisance presque troublante. Mais au-delà de sa voix chaude et puissante, Warwick possède une élégance envoûtante, une présence scénique assurée et une capacité inégalée à raconter une histoire en chanson. Avec le compositeur Burt Bacharach et le parolier Hal David, Warwick a fait figure de précurseur dans la musique de variétés (qualifiée de middle of the road pop en anglais), une pop étonnamment simple, mais jamais simpliste. Soixante pièces de Warwick se sont hissées sur les palmarès américains, et ses albums se sont écoulés à quelque 100 millions d’exemplaires. Cet enregistrement exceptionnel, filmé en 1964 au 27 Club de Knokke, en Belgique, met en scène la chanteuse, alors âgée de 23 ans, au tout début de sa carrière.

07.03

DJAZZ PORTRAIT: NANCY JAZZ PULSATIONS

Ces portraits d’artistes, de concerts et de festivals vous donnent une bonne impression du monde du jazz. Les artistes de jazz connus et moins connus vous donneront une nouvelle vue sur leur vie. DJAZZ.tv leur a demandé pourquoi ils ont écrit telle ou telle chanson, quel fut le premier enregistrement qu’ils ont acheté et quel est leur souvenir musical le plus précieux. Les portraits des festivals sont de superbes reportages filmés lors des festivals et des concerts de jazz les plus particuliers. Ils feront revivre la mémoire du festival, de la musique et de l’expérience.

07.08

THOMAS CARBOU: SPECTACLE AU BLEURY

Thomas Carbou et Patrick Graham partagent une connexion quasi télépathique, qui se ressent immédiatement dans leurs improvisations spontanées mariant boucles électroniques, et influences musicales brésiliennes et indiennes.
Thomas Carbou et Patrick Graham partagent une connexion quasi télépathique, qui se ressent immédiatement dans leurs improvisations spontanées mariant boucles électroniques, et influences musicales brésiliennes et indiennes. Pour créer ses grooves contagieux et ses paysages musicaux oniriques, les deux musiciens utilisent une vaste gamme d’instruments : guitare à huit cordes confectionnée sur mesure, cuatro, bouzouki, cajón, tambour sur cadre, bérimbau, udu et divers instruments de percussions en métal, de même que des échantillonneurs et des ordinateurs portables pour ajouter leur voix hypnotique à l’ensemble. Ce concert a été enregistré au Bleury bar à vinyle de Montréal, situé à un jet de pierre de la Place des Festivals, qui accueille chaque année le réputé Festival international de jazz de Montréal.

08.20

ERROLL GARNER'S MISTY

Erroll Garner: Live in '63 & '64 présente deux concerts formidablement filmés en 1963 et en 1964, avec à l’affiche le trio classique : Erroll Garner, le contrebassiste Eddie Calhoun et le batteur Kelly Martin. Erroll Garner était un musicien de jazz véritablement original, et ce film met en valeur ses improvisations brillantes dans un défilé de ses chansons les plus classiques. Le trio est en grande forme tout le long des deux concerts, jouant des morceaux à succès comme ‘Fly Me To The Moon’ et ‘I Get A Kick Out Of You’, ainsi que des morceaux originaux comme ‘Erroll’s Theme’, ‘Mambo Erroll’ et ‘Misty’, sa composition la plus connue.

09.30

VISIONS OF MUSIC: BLUE BOSSA

Cet épisode de la série Visions of Music met en vedette Romero Lubambo et Cyro Baptista, deux musiciens jazz brésiliens qui ont émigré aux États-Unis dans les années 80.
Visions of Music – World Jazz convie le spectateur à un voyage au cœur des racines de la musique, présentant au passage l’impact énorme que la musique traditionnelle du monde entier a eu sur le jazz contemporain. Ce programme met en scène des musiciens légendaires, tels que B. B. King, Dino Saluzzi, Tito Puente, Carlos Santana, Joe Zawinul, Manu Dibango, Abdullah Ibrahim, ainsi que des représentants de la nouvelle génération, comme Nicholas Payton, Cyro Baptista et Don Byron. Cet épisode de la série Visions of Music met en vedette Romero Lubambo et Cyro Baptista, deux musiciens jazz brésiliens qui ont émigré aux États-Unis dans les années 80. Le jeu de guitare de Lubambo marie le style et les rythmes de son Brésil natal et son aisance avec la tradition américaine du jazz pour composer une nouvelle sonorité distinctive. Dans la foulée de l’explosion de la popularité de la musique du monde, Baptista a été appelé à jouer en studio et en tournée avec certains des plus grands noms de la musique populaire, tels que David Byrne, Dr. John, Wynton Marsalis et même Jay-Z.

10.05

DJAZZ PORTRAIT: ZARA MCFLAREN

Ces portraits d’artistes, de concerts et de festivals vous donnent une bonne impression du monde du jazz. Les artistes de jazz connus et moins connus vous donneront une nouvelle vue sur leur vie. DJAZZ leur a demandé pourquoi ils ont écrit telle ou telle chanson, quel fut le premier enregistrement qu’ils ont acheté et quel est leur souvenir musical le plus précieux. Les portraits des festivals sont de superbes reportages filmés lors des festivals et des concerts de jazz les plus particuliers. Ils feront revivre la mémoire du festival, de la musique et de l’expérience.

10.10

TRAVELLIN’ BLUES: BIG DADDY WILSON

Jazz en Baie, une guitare gémissante et la voix de Big Daddy Wilson : voilà la recette parfaite pour un concert de blues émotionnel et mélancolique.
Jazz en Baie, une guitare gémissante et la voix de Big Daddy Wilson : voilà la recette parfaite pour un concert de blues émotionnel et mélancolique. Big Daddy Wilson est né en Californie. Il assiste à son premier concert de blues dans les années 1970, alors qu'il effectue son service militaire à Brême en Allemagne. C’est comme une révélation pour lui et il s’investit corps et âme dans la musique. Plusieurs décennies et albums plus tard, il est considéré comme l’un des plus importants artistes de blues au monde. Son album ‘I’m Your Man’ (2013) lui a valu son premier succès international. Tout en respectant les racines du blues, le chanteur charismatique ajoute des éléments soul, funk, country et gospel à sa musique : un hommage à sa jeunesse américaine. Sa voix de baryton, d’une puissance émotionnelle rare, raconte les histoires nostalgiques de son pays natal.

11.46

KEITA, TINARIWEN MAAL & SANGARE: AFRICA LIVE!

Le concert de musique africaine le plus spectaculaire jamais organisé, avec les meilleurs musiciens d'Afrique jouant devant un public de plus de 50 000 personnes au cours du récent AFRICA LIVE Roll Back Malaria Concert à Dakar, au Sénégal. Parmi les artistes figurent Youssou N’Dour (Sénégal) avec le Grand Orchestre du Caire (Egypte), Baaba Maal (Sénégal), Rokia Traoré (Mali), Corneille (Rwanda), Manu Dibango (Cameroun), Angélique Kidjo (Bénin), l’Orchestra Baobab (Sénégal ), Awadi (Sénégal), Tony Allen (Nigeria), Seun Kuti (Nigeria), Tiken Jah Fakoly (Côte-d'Ivoire) et Tinariwen (Mali). Tous attirent l'attention du monde sur la crise de paludisme catastrophique qui sévit actuellement en Afrique.

12.39

CONCERT « AFRICA LIVE »

Le concert de musique africaine le plus spectaculaire jamais organisé, avec les meilleurs musiciens d'Afrique jouant devant un public de plus de 50 000 personnes au cours du récent AFRICA LIVE Roll Back Malaria Concert à Dakar, au Sénégal.
Le concert de musique africaine le plus spectaculaire jamais organisé, avec les meilleurs musiciens d'Afrique jouant devant un public de plus de 50 000 personnes au cours du récent AFRICA LIVE Roll Back Malaria Concert à Dakar, au Sénégal. Parmi les artistes figurent Youssou N’Dour (Sénégal) avec le Grand Orchestre du Caire (Egypte), Baaba Maal (Sénégal), Rokia Traoré (Mali), Corneille (Rwanda), Manu Dibango (Cameroun), Angélique Kidjo (Bénin), l’Orchestra Baobab (Sénégal ), Awadi (Sénégal), Tony Allen (Nigeria), Seun Kuti (Nigeria), Tiken Jah Fakoly (Côte-d'Ivoire) et Tinariwen (Mali). Tous attirent l'attention du monde sur la crise de paludisme catastrophique qui sévit actuellement en Afrique.

13.31

DJAZZ PORTRAIT: FLASH PIG

Ces portraits d’artistes, de concerts et de festivals vous donnent une bonne impression du monde du jazz. Les artistes de jazz connus et moins connus vous donneront une nouvelle vue sur leur vie. DJAZZ leur a demandé pourquoi ils ont écrit telle ou telle chanson, quel fut le premier enregistrement qu’ils ont acheté et quel est leur souvenir musical le plus précieux. Les portraits des festivals sont de superbes reportages filmés lors des festivals et des concerts de jazz les plus particuliers. Ils feront revivre la mémoire du festival, de la musique et de l’expérience.

14.05

JAZZ A COMBLAIN-LA-TOUR, 1963

En 1963, la petite ville belge de Comblain-la-Tour a accueilli un festival unique regroupant les styles classiques et novateurs de Charlie Galbraith, Knut Kiesewetter, Bud Shank, Pim Jacobs et Marc Laferrière.
En 1963, la petite ville belge de Comblain-la-Tour a accueilli un festival unique regroupant jeunes formations jazz et ensembles établis. Le programme commence avec l’All Star Jazz Band, dirigé par Charlie Galbraith, tromboniste britannique qui se spécialise dans le jazz dixieland classique. Galbraith cède la scène au chanteur allemand Knut Kiesewetter, qui chante le blues accompagné du Prague Dixieland Band. Le point culminant du concert est sans toutefois la rencontre du saxophoniste alto américain Bud Shank et du trio du pianiste néerlandais Pim Jacobs, qui interprètent des standards et de la bossa-nova. Le clarinettiste français Marc Laferrière et les New Orleans Stompers clôturent le programme avec encore plus de jazz dixieland classique.

14.50

AL DI MEOLA: ONE OF THESE NIGHTS

« One Of These Nights » était un événement très spécial pour Al Di Meola - une nuit comme son légendaire « Friday Night In San Francisco », enregistré il y a un quart de siècle. Un concert vraiment magique.
« One Of These Nights » était un événement très spécial pour Al Di Meola - une nuit comme son légendaire « Friday Night In San Francisco », enregistré il y a un quart de siècle. Al Di Meola a soigneusement réuni un groupe de musiciens excellents pour cet révision des faits saillants d'une carrière qui s'étend sur près de trois décennies - une combinaison fantastique de musique de chambre romantique, de musique latino-américaine traditionnelle et de jazz libre, en passant constamment d’improvisations au pied levé à de complexes morceaux imposés et vice versa. Maintes et maintes fois, les musiciens parviennent à varier des morceaux familiers avec des changements de rythme surprenants et des paysages sonores brillants. Le pianiste Mario Parmisano et les deux maître batteurs Ernie Adams et Gumbi Ortiz sont toujours des partenaires agréables, et la ‘Sturcz String Quatuor’ hongroise donne à la musique un parfum inhabituel. Les solos magistraux, les dialogues captivants, parfois humoristiques, et le jeu en groupe fascinant achèvent cet enregistrement en direct, une promenade dans le riche répertoire des morceaux classiques d’Al Di Meola dans une nouvelle et attrayante sonorité. Un concert vraiment magique.

16.20

HERMIA, DARRIFOURCQ, CECCALDI - JAZZAHEAD!

Manuel Hermia, Sylvain Darrifourcq et Valentin Ceccaldi forment un trio inusité regroupant saxophone, violoncelle et batterie. La formation, qui marie jazz expérimental et musique classique, est de la 13e édition de l’événement jazzahead!
À la fois salon professionnel, exposition et festival, jazzahead! est l’un des événements les plus courus de la grande communauté internationale du jazz. Présenté chaque année dans la ville allemande de Bremen, jazzahead! regroupe musiciens, imprésarios, programmateurs, spécialistes du jazz et amateurs de musique du monde entier. Cette année, pendant trois jours, 40 ensembles et artistes jazz internationaux ont célébré la Pologne, le pays partenaire de cette 13e édition de l’événement. Ces artistes comprennent Manuel Hermia, Sylvain Darrifourcq et Valentin Ceccaldi, qui forment pour l’occasion un trio non conventionnel. Composé d’un saxophone, d’un violoncelle et d’une batterie, la formation se plaît à marier tous les styles imaginables, du jazz expérimental à la musique classique.

16.50

FEARLESS TRIO - JAZZAHEAD!

L’ensemble Fearless Trio, composé du pianiste Simon Nabatov, du batteur Fabian Arends, et du saxophoniste et compositeur Johannes Ludwig est de la 13e édition de l’événement jazzahead!
À la fois salon professionnel, exposition et festival, jazzahead! est l’un des événements les plus courus de la grande communauté internationale du jazz. Présenté chaque année dans la ville allemande de Bremen, jazzahead! regroupe musiciens, imprésarios, programmateurs, spécialistes du jazz et amateurs de musique du monde entier. Cette année, pendant trois jours, 40 ensembles et artistes jazz internationaux ont célébré la Pologne, le pays partenaire de cette 13e édition de l’événement. L’une de ces formations est le Fearless Trio, un ensemble composé du pianiste Simon Nabatov, du batteur Fabian Arends et du saxophoniste et compositeur Johannes Ludwig.

17.19

BELGIUM SESSIONS: SAXKARTEL

Saxkartel est un groupe de jazz et de la musique moderne dans un cadre peu habituel. Leur musique ressemble à de la musique de chambre, avec seulement quatre saxophones, sans l’accompagnement d’une section rythmique. (2006)
Les Belgium Sessions sont enregistrées à l’ancien Eurocam Media Center à Lint. Des musiciens de jazz internationaux, de jeunes talents comme des artistes établis, donnent un aperçu créatif de leur façon de faire du jazz. Les musiciens qui figurent dans ces sessions comptent parmi les meilleurs de la Belgique et de l’Europe. Regardez-les en train de créer de la musique fraîche. Cet épisode présente une performance très spéciale du Saxkartel. Ce groupe joue du jazz et de la musique moderne dans un cadre peu habituel. Leur musique ressemble à de la musique de chambre, avec seulement quatre saxophones, sans l’accompagnement d’une section rythmique. Le groupe pourrait être comparé à un quatuor à cordes, mais jouant dans une tradition très différente : celle du jazz.

18.08

CASPER THE FUNKY GHOST: BOOTSY COLLINS A VIENNE

A l’aube de son 60ième anniversaire, le bassiste Bootsy Collins semble être animé par une nouvelle énergie qui reflète son nouveau travail sur l’album ‘Tha Funk Capitol of the Word ‘.
Célèbre pour avoir joué avec George Clinton et ensuite en 1976 avec son propre groupe Rubber Band, Bootsy Collins était connu pour sa musique syncopale et dure et aux rythmes incessants. Avec son style unique, Bootsy a eu une influence importante sur le développement du funk. A l’aube de son 60ième anniversaire, le bassiste semble être animé par une nouvelle énergie qui reflète son nouveau travail sur l’album ‘Tha Funk Capitol of the Word ‘. Avec ce nouvel album, Bootsy Collins met à l’honneur ces artistes, avec qui il a travaillé durant sa carrière folle : évidemment James Brown, Funkadelic Parliament, mais également Fatboy Slim. Durant ce concert, enregistré au Festival de Jazz à Vienne, Bootsy a pu garder cette même énergie vivante et a donné un show spectaculaire.

19.36

DJAZZ PORTRAIT: PABLO NOUVELLE

Ces portraits d’artistes, de concerts et de festivals vous donnent une bonne impression du monde du jazz. Les artistes de jazz connus et moins connus vous donneront une nouvelle vue sur leur vie. DJAZZ leur a demandé pourquoi ils ont écrit telle ou telle chanson, quel fut le premier enregistrement qu’ils ont acheté et quel est leur souvenir musical le plus précieux. Les portraits des festivals sont de superbes reportages filmés lors des festivals et des concerts de jazz les plus particuliers. Ils feront revivre la mémoire du festival, de la musique et de l’expérience.

20.03

LUCIBELA - WOMEX 2018

L’édition 2018 du festival Womex s’est déroulée à Las Palmas, dans les îles Canari. Lucibela, l’une des artistes en vedette, est originaire de l’île de São Nicolau. On sent dans sa voix chaleureuse et assurée l’influence de la morna et de la coladera.
Depuis 1994, la World Music Expo (Womex) attire des musiciens, des imprésarios, des agences de presse ainsi que des entreprises médiatiques du monde entier. Son événement principal se déroule chaque année dans une ville européenne différente : Berlin, Bruxelles, Marseille, Stockholm, Séville, Cardiff et Budapest, pour n’en citer que quelques-unes. L’édition 2018 du festival Womex s’est déroulée à Las Palmas, dans les îles Canari. Lucibela, l’une des artistes en vedette, est originaire de l’île de São Nicolau. On sent dans sa voix chaleureuse et assurée l’influence de la morna et de la coladera, deux styles musicaux originaires du Cap-Vert.

21.03

DJAZZ PORTRAIT: MIGUEL RODRIGUEZ

Ces portraits d’artistes, de concerts et de festivals vous donnent une bonne impression du monde du jazz. Les artistes de jazz connus et moins connus vous donneront une nouvelle vue sur leur vie. DJAZZ leur a demandé pourquoi ils ont écrit telle ou telle chanson, quel fut le premier enregistrement qu’ils ont acheté et quel est leur souvenir musical le plus précieux. Les portraits des festivals sont de superbes reportages filmés lors des festivals et des concerts de jazz les plus particuliers. Ils feront revivre la mémoire du festival, de la musique et de l’expérience.

21.08

BLUE NOTE: A STORY OF MODERN JAZZ PART - PART II

« Blue Note - A Story of Modern Jazz » raconte l’histoire d’Alfred Lion, de Francis Wolff et de leur maison de disques. C’est l’histoire de l’essor du jazz moderne, de l’amitié dans l’exil et de l’excellence artistique sans concessions.
Art Blakey, Dexter Gordon, Ron Carter, Herbie Hancock, Thelonious Monk… Ces noms évoquent l’âge d’or du jazz. Mais combien de personnes connaissent Alfred Lion et Francis Wolff, à qui nous devons les enregistrements des légendes du jazz ? Deux Juifs allemands ayant quitté l’Allemagne nazie pour New York ont « découvert » un art américain qui, à l’époque, intéressait peu d’Américains : le jazz. Sans argent ni connections, parlant peu anglais, ces deux hommes ont commencé à enregistrer des musiciens pratiquement inconnus, se fiant à leur goût et à leur jugement. De nos jours, cette liste d’artistes se lit comme le « Who’s Who » du jazz. « Blue Note - A Story of Modern Jazz » raconte l’histoire d’Alfred Lion, de Francis Wolff et de leur maison de disques. C’est l’histoire de l’essor du jazz moderne, de l’amitié dans l’exil et de l’excellence artistique sans concessions. Le film « Blue Note » nous fait revivre une période de l’histoire culturelle américaine racontée par les musiciens, les amis, les associés et les fans de Blue Note.

22.09

ISTANBUL SESSIONS: MERCAN DEDE

Dans cet épisode, Arkin Allen, aussi connu sous le nom de Mercan Dede, se produit au Borusan Müzik Evi. Ce musicien et DJ turc combine la tradition soufie et la musique électronique. (2011)
Après son arrivée à Istanbul, le jazz a vite pris racine dans cette ville turque. Un nombre respectable de clubs de jazz y satisfont les besoins des amateurs du genre. La série de DJAZZ « Istanbul Sessions » est le baromètre du jazz stambouliote des années 2000. Les concerts de cette série ont été enregistrés à plusieurs clubs d’Istanbul. Plusieurs des groupes de jazz les plus talentueux et les plus frais sont passés en revue. La série met en valeur l’inventivité sans limites et la diversité de la scène de jazz stambouliote. Dans cet épisode, Arkin Allen, aussi connu sous le nom de Mercan Dede, se produit au Borusan Müzik Evi. Ce musicien et DJ turc combine la tradition soufie et la musique électronique. Cette symbiose parfaite entre la tradition ottomane et la modernité occidentale produit une musique extraordinaire, jouée sur une grande variété d’instruments.

23.04

DJAZZ PORTRAIT: JARROD LAWSON

Ces portraits d’artistes, de concerts et de festivals vous donnent une bonne impression du monde du jazz. Les artistes de jazz connus et moins connus vous donneront une nouvelle vue sur leur vie. DJAZZ leur a demandé pourquoi ils ont écrit telle ou telle chanson, quel fut le premier enregistrement qu’ils ont acheté et quel est leur souvenir musical le plus précieux. Les portraits des festivals sont de superbes reportages filmés lors des festivals et des concerts de jazz les plus particuliers. Ils feront revivre la mémoire du festival, de la musique et de l’expérience.

23.19

JOHN COLTRANE: LIVE IN COMBLAIN-LA-TOUR

Cette performance de John Coltrane filmée en 1965 au défunt festival de jazz belge de Comblain-la-Tour met en scène le quartette classique de Trane, composé d’Elvin Jones (batterie), de Jimmy Garrison (basse) et de McCoy Tyner (piano).
La simple évocation du nom de John Coltrane suscite une réaction profondément émotive, voire spirituelle, même chez les amateurs de jazz du dimanche. Dexter Gordon était un saxophoniste fantastique. Miles Davis était un génie. Mais Coltrane était encore davantage : un visionnaire, un demi-dieu. Comparativement à la majorité des musiciens jazz, la vie de Coltrane a été platement sans histoire. Bien entendu, il a été héroïnomane pendant quelque temps et s’est fait rosser par Miles Davis, mais après avoir vécu l’« éveil spirituel » décrit dans la pochette de son album A Love Supreme (1965), Coltrane s’est consacré à la musique avec une détermination entêtée. Cette performance filmée en 1965 au défunt festival de jazz belge de Comblain-la-Tour met en scène le quartette classique de Trane, composé d’Elvin Jones (batterie), de Jimmy Garrison (basse) et de McCoy Tyner (piano).